Le bon Saint-Arnoult (10/09/2017)

Les comptes rendus des randonnées auxquelles nous avons participé.
Réponses désormais ouvertes à tous.
Avatar de l’utilisateur
El Presidente
Warrior
Warrior
Messages : 1263
Enregistré le : lun. 01 oct. 2007 22:50
Localisation : Morangis

Le bon Saint-Arnoult (10/09/2017)

Messagepar El Presidente » dim. 10 sept. 2017 20:51

Pas de nouveaux sur le parking ce matin où nous n'étions que 5, mais nous étions 22 participants du Club à cette belle randonnée. :D Après les inscriptions, les gros mollets sont partis sur le 55 ou le 70km. Quant à moi, ayant des invités le midi, j'avais opté pour le 40km, accompagné de Mathieu, Guss, Justine et son ami Ben, Thierry étant parti un peu devant. Après à peine 100 mètres de roulage, ma roue se bloque, elle était en fait desserrée. :diablotin: Je visse à fond et je repars.

Le terrain était humide des pluies de la veille, mais en évitant les flaques d'eau, pas trop de problèmes. Quelques singles sympas en montée ou en descente, et puis patatras, en changeant de vitesse dans une montée, mon dérailleur se casse en deux !!! :mrgreen: Rien compris sur ce coup là ! Comme j'étais à 5km du départ, je décide avec Justine de ne pas toucher à ma chaîne et je me résous à l'idée de rentrer à pied. Pas facile de faire les singles à contresens !

Arrivée sur l'aire de départ, je lave mon vélo, je signe le chèque, prends mon sandwich et ma boisson, et je rentre à ma voiture à 10h. Riton avait eu la bonne idée de me donner des flyers de l'Yvette à l'Orge le matin sur le parking :) . J'ai arrosé 100% des voitures, mais il m'a fallu près de 45 minutes, ma B.A. est faite pour cette année. Rentré chez moi à 11h15, plus tôt que prévu !

Au fait, c'était bien cette rando ?

Avatar de l’utilisateur
lebleu
Pipelet
Pipelet
Messages : 3396
Enregistré le : dim. 16 nov. 2008 21:23
Localisation : Savigny

Re: Le bon Saint-Arnoult (10/09/2017)

Messagepar lebleu » dim. 10 sept. 2017 21:39

Très belle rando, j'aime bien le Bon-Saint-Arnoult pour ses passages dans la bruyère qui cette année était bien en fleur. Ces petits buissons violets donnaient un caractère unique aux sentiers de ce matin. J'avais une contrainte rollistique pour cet après-midi (les 20 ans de la rando parisienne du dimanche après-midi ça ne se rate pas!) donc retour programmé à la maison pour midi! Ouf, le 70km était hors de portée donc l'objectif était de boucler le 55km dans les temps.
Bon rythme imprimé par Dru dès le départ, vers 8h15, il s'envole d'entrée de jeu à la faveur d'un dépassement dans les premiers singles. Dur, dur de dépasser et de revenir sur le KWay blanc qui s'éloignait au loin. On finit par recoller mais le rythme reste assez soutenu, même Guibo s'en est plaint, c'est dire! On a le plaisir de rouler avec le trésorier qui rigole dans sa moustache en nous voyant peiner sur nos destriers alors qu'il entame à peine son échauffement. Guiton complète la troupe qui partait sur le 70 (sauf moi qui avait donc prévu de leur fausser compagnie) et nous profitons de ce parcours sympathique avec effectivement pas mal de singles, quelques coups de culs mais sans grande difficulté, tout passe sur le vélo. A la faveur d'une accélération je me retrouve en tête du groupe coincé derrière quelques Renault Lardy venus en nombre ce matin. Je piaffe, je m'impatiente et je me lance à la première ouverture en mode sanglier, me frayant un passage dans les bas-côtés plus ou moins exempts de broussaille. Damned, un gros coup de cul se profile après un virage alors que je n'ai pas complètement fini de doubler. Je donne tout pour attaquer le raidard juste devant le dernier concurrent et surtout de retour sur le sentier. C'était juste mais propre, pas de gêne, mais peut-être un peu de frustration, j'entends les changements de vitesse rageurs et précipités derrière. Les transmissions hurlent, les chaines craquent, et soudain un énorme bruit métallique de mauvaise augure. Aïe pourvu que ça ne soit pas un bris de chaine d'un yvettien... Mais non, ça venait de l'autre groupe et apparemment la mécanique a tenu bon malgré ces mauvais traitements. A moins que nous n'ayons entendu au loin l'explosion du dérailleur présidentiel :twisted:
Ravito un peu après au bout de 15-16km, pas exceptionnel mais correct. Et surtout ça nous change de la vingtaine de bornes avant le 1er ravito de la semaine dernière. La moyenne est bonne, les chemins humides, parfois grassouillets (et piégeurs en descente rapide du coup) mais tout à fait agréables à rouler. Je repars devant pour aller vider ma vessie un peu plus loin, subissant au passage les facéties de ces hurluberlus de Guiton et de Dru qui manifestement ont gardé leur âme de potaches (je ne vous décrirai pas leur gamineries, c'est tout bonnement navrant). Ca roule toujours fort, ça relance, ne pouvant jouer la distance je décide de profiter de chaque bosse pour travailler la puissance et faire chauffer les cuisses. Grand pignon interdit, il faut passer en force. Guiton suit le mouvement (évidemment) et Philippe rigole. Mais on sent le Dru qui commence à craquer, trop de blanc il paraît! Résultat au deuxième ravito, les crampes ne sont pas loin, il est pétri de doutes, le moral n'est pas là, le mental craque, il se résout à basculer aussi sur le 55. Seuls Philou et Guibo partiront sur le 70, Guiton ayant eu peur de la concurrence, coincé entre la jeunesse fougueuse et la maturité véloce.
Nous terminons donc à 3, soutenant notre champion déchu autant que faire se peut. Il souffre, il couine ("c'est pas moi, c'est l'autre devant" qu'il nous a dit, tentant de faire diversion) mais il avance tant bien que mal. Sauf lorsqu'une branche traitresse se coince entre ses pignons. Guiton détecte le problème potentiel et conseille l'arrêt au stand pour évacuer le corps étranger, ce qui lui prit 5 bonnes minutes, obligé de sortir le tournevis pour extirper le bazar :shock:
Ca repart mais plus de peps pour notre ami et la fin nous offre quelques belles bosses dans lesquelles nous prenons à chaque fois Guiton et moi une cinquantaine de mètres d'avance. Allez à 6km de l'arrivée nous décidons d'enclencher le turbo et d'avaler la fin du parcours en mode supersonique. Nous remontons quelques yvettiens dans la manœuvre, leur confiant la mission de chambrer le Dru à son passage. Apparemment le message a été mal transmis puisque Dru a compris que nous l'attendions :ptdr: .
Résultat même pas 11h30 à l'arrivée, presque dans les temps. Je me désaltère et je craque pour une merguez, tant pis je peux prendre 5min. Et là nous apprenons que plusieurs participants ont été pris en charge par les secours suite à une attaque d'un nid de frelons quelques kilomètres après le départ. J'espère que personne du club n'a été pris pour cible, je pense notamment à notre Riton qui est un habitué :mrgreen:
Après cette bonne ballade (malgré un vélo bien crotté suite au passage dans quelques secteurs humides), retour à 12h20 à la maison, une douche vite fait, repas englouti en 4e vitesse et direction Bastille pour une autre bonne sortie malgré les quelques gouttes de pluie qui ont failli gâcher la fête!
"Si je passe devant, c'est pour vous attendre" (Johann, Fontainebelleau 2015)

Avatar de l’utilisateur
Riton
Enquilleur
Enquilleur
Messages : 288
Enregistré le : sam. 26 nov. 2011 18:10
Localisation : Savigny sur orge

Re: Le bon Saint-Arnoult (10/09/2017)

Messagepar Riton » lun. 11 sept. 2017 07:24

Il semble que Dru et moi avons tous les deux connu les affres des crampes. :evil: Pour ma part, cette rando était la dernière avant un bon bout de temps. Je souhaitais en profiter car mes deux compagnons de route Stéphan et Eric était tous deux absents. Initialement je devais rouler avec Thierry qui m’avait servi de chauffeur mais clairement sa méforme l’empêchait de faire un 55kms. :( Je décidais donc de partir avec ceux qui souhaitaient couvrir cette distance. Je voulais appuyer sur le champignon et pousser mes capacités jusqu’à leurs limites. :lol: Nous partons relativement groupés. Michel, Rolland, Gaëtan, Bruno, Cyril, Jean-Luc, Guidé. Très rapidement Rolland mets le turbo. Je suis sans difficulté et Gaëtan également nous virevoltons dans les singles et les côtes sont avalées sans difficultés. :mrgreen: Les jambes répondent bien. Je relance dès que je peux puis je prends la tête, Rolland nous dit que le rythme est un peu élevé surtout que lui part sur le 70kms. Gaëtan est en mode reprise. Il y a longtemps qu’il n’a pas roulé. Il nous dit je vais essayer de m’accrocher. A la faveur d’une montée Rolland disparaît au loin. Nous apprendrons plus tard qu’il a crevé. Pour moi et Gaëtan nous bourrinons. :diablotin: Doublant tous ceux qui se trouvent devant nous. Pas de problème pour ma part. Nous arrivons au ravito n°1. 5 minutes après arrivent Bruno Guidé et Cyril. Ils reconnaissent avoir tenu un rythme de folie sur cette première partie. :cobra: Nous repartons avec Gaëtan et nous ne décèlerons pas. on enchaîne on relance, on profite de ces passages dans la bruyère et les fougères. Les côtes se font en relance. Gaëtan ne parle plus. :diablotin: Il reconnait souffrir et confirme sa volonté de vouloir couper la dernière boucle du 55kms. On arrive rapidement à cette dernière boucle. Je laisse derrière moi mon compagnon d’échapper et me retrouve seul. Il reste 25kms. Je réduis un peu le rythme. Faut dire que je n’ai plus l’émulation. Quelques cyclistes engagés sur le 70 me doublent mais j’essaye de conserver un minimum de vitesse. Arrive le 2ème ravito. J’attends, j’attends les autres ne me rejoignent pas. :shock: Je finis par repartir. J’apprendrai à la fin qu’ils ont donné un coup de main à un Vttiste qui s’était cassé la clavicule. Pour ma part, en haut des côtes je commence à sentir des crampes mais je m’accroche, Tout passe sur le vélo, jusqu’à cette dernière côte où je pousse, tous sont à pieds ou presque mais je refuse de lâcher. Et je termine en haut avec deux crampes aux deux cuisses. Là c’est la Bérézina. Les crampes ne me lâcheront plus. Il reste 6 bornes. Je ne sais pas comment je vais faire, marcher est douloureux, descendre est douloureux finalement il faut pédaler c’est là que cela fait le moins mal. Je finis sur les rotules. :drapeaublanc: Je retrouve Thierry, Tonio, Jean Pierre, Sully. J’arrive, je me couche dans l’herbe, essayant de trouver une position antalgique rien n’y fait. La saucisse et la boisson m’aide à récupérer mais la douleur est encore là. Elle ne disparaitra que dans le camion de Thierry. Conclusion il va falloir travailler le fond. Une moyenne de 16.7km/h sur 55kms. Au moins je peux dire que je suis allé au bout de moi-même. Même si je l’ai payé cash… :stupid: Malgré tout une super rando avec très peu de champs et des singles à gogo. Et comme l’a dit Lebleu les fleurs et les champignons en prime. :lol:

Avatar de l’utilisateur
Roland
Warrior
Warrior
Messages : 1675
Enregistré le : lun. 01 oct. 2007 11:49

Re: Le bon Saint-Arnoult (10/09/2017)

Messagepar Roland » lun. 11 sept. 2017 09:45

Eh oui Riton , nous étions bien parti , bon rythme , tu m'impressionne, puis au km10 environ , puif-puif-puif bruit caractéristique du préventif qui se barre et qui ne pourra rien contre cette petite coupure de 1cm , damned , décidément c'est la lois des séries , crevé 2 fois le we dernier et encore la !!
Pas le choix chambre a air , Pépère qui c'est arrêté me prête sa pompe , ça m'évite de claquer une cartouche , que de temps perdu , je repart avec lui , le rythme n'y est plus , je le suit jusqu'au ravito et je ne m'arrête pas , j'ai en tête de faire le 70 et je me met une barrière horaire a 11h a la bifurque 55/70 , du coup pas d'arrêt .
Petit a petit le rythme revient , du moins j'ai l'impression que j'ai , je m'arrête au 2e ravito , quand même faut pas exagéré !! j'arriverai a la bifurque a 10h56 , yes , j'embraille sur le 70km , au début de la boucle c'est super roulant , je me dis a ben ok c'est une boucle pour faire du km , facile , mais non ça n'a pas duré longtemps , le parcours change , c'est ludique , ça monte , ça descend , sympas , j'arrive au 3e ravito , ça fait du bien , je commence a être sec , j'ai 55km on m'annonce qu'il reste 17km , ah bon ? en fait il s'avèrera qu'il n'est restait que 15 .
Je repart sur la boucle finale , encore pas mal de difficulté , je monte tranquillement dans les montées , je les ferait toute sur le vélo , parfois presque a l'arrêt mais en 30x42 c'est dur dur a la fin !!
Les derniers km sont plus roulant je roule encore bon train , jusqu'à la saucisse ! je suis quasiment le dernier arrivé , je n'ai doublé que deux personnes sur la boucle du 70 , il est 12h50 .
Voila , mon challenge du jour réussi , 70,8km en 4h20 1279D+ a 16,8 de moyenne , plutôt content , mais ça me laisse un peu sceptique pour la semaine prochaine et la porte horaire a 70km , c'est pas gagné .

Avatar de l’utilisateur
lebleu
Pipelet
Pipelet
Messages : 3396
Enregistré le : dim. 16 nov. 2008 21:23
Localisation : Savigny

Re: Le bon Saint-Arnoult (10/09/2017)

Messagepar lebleu » lun. 11 sept. 2017 09:53

Ben 12h50, la porte horaire étant à 13h00 dimanche prochain, tu es dans les temps :wink:
Bon OK le dénivelé n'y est pas... D'ailleurs je suis surpris par les 1279m, je crois qu'il y avait à peine 800m sur le 55! Presque 500m de plus en 15km, j'y crois pas :evil:
"Si je passe devant, c'est pour vous attendre" (Johann, Fontainebelleau 2015)

Avatar de l’utilisateur
Roland
Warrior
Warrior
Messages : 1675
Enregistré le : lun. 01 oct. 2007 11:49

Re: Le bon Saint-Arnoult (10/09/2017)

Messagepar Roland » lun. 11 sept. 2017 10:39

Données de mon compteur barométrique , plutôt fiable d'habitude pourquoi pas cette fois ? il était annoncé 1253m sur le 70 sur le 55 915m annoncé , les données Garmin sont douteuses tu sais bien ;-)

Avatar de l’utilisateur
dru
Warrior
Warrior
Messages : 1009
Enregistré le : sam. 12 sept. 2009 11:48

Re: Le bon Saint-Arnoult (10/09/2017)

Messagepar dru » lun. 11 sept. 2017 13:12

Hello à tous,
deux remarques sur les résumés des amis :
1. manque d’entraînements, fatigue, soirées (entre amis avec du bon vin) font rarement bon ménage avec le vtt : à cela, vous rajoutez le fait que les deux comiques, Sugarman (Guiton qui n'aime pas le pluie) et Blutounet, ont une forme olympique, et bien vous passez une rando où les moindres montées se font sur la réserve.
2. au premier ravito, Blutounet ne trouve pas mieux pour décompresser sa vessie que de se positionner sur le sentier du parcours à 50m après le ravito, prenant les qq rondins sur le côté du parcours comme un urinoir au regard de tous les sportifs et passants: Guiton et moi-même avons été choqués par un tel comportement d'incivilité et de mauvaise manière rothschilienne que nous nous devions de lui témoigner notre désapprobation :diablotin: :pong:

Belle rando bien organisée et beau parcours.
"cette fois-ci, je suis venu, j'ai pédalu, j'ai descendu du pentu et j'ai vaincu (Ritter, l'Hivernale, 2 février 2014)
"Ok les gars je suis le maillon faible :tresfache: " (Guiton, Malmontagne, 17 octobre 2016)

Avatar de l’utilisateur
lebleu
Pipelet
Pipelet
Messages : 3396
Enregistré le : dim. 16 nov. 2008 21:23
Localisation : Savigny

Re: Le bon Saint-Arnoult (10/09/2017)

Messagepar lebleu » lun. 11 sept. 2017 13:34

dru a écrit :2. au premier ravito, Blutounet ne trouve pas mieux pour décompresser sa vessie que de se positionner sur le sentier du parcours à 50m après le ravito, prenant les qq rondins sur le côté du parcours comme un urinoir au regard de tous les sportifs et passants: Guiton et moi-même avons été choqués par un tel comportement d'incivilité et de mauvaise manière rothschilienne que nous nous devions de lui témoigner notre désapprobation


Ah non désolé, moi au moins je fais preuve de bienséance et je ne m'épanche pas à quelques mètres des victuailles contrairement à beaucoup :evil:
Petite leçon donnée avec beaucoup d'humour par le premier ravito du Roc d'Azur (ceux-ce qui ont participé voient très bien le panneau auquel je fais référence j'en suis sûr)!
"Si je passe devant, c'est pour vous attendre" (Johann, Fontainebelleau 2015)

Avatar de l’utilisateur
Riton
Enquilleur
Enquilleur
Messages : 288
Enregistré le : sam. 26 nov. 2011 18:10
Localisation : Savigny sur orge

Re: Le bon Saint-Arnoult (10/09/2017)

Messagepar Riton » lun. 11 sept. 2017 13:40

Moi je suis curieux de savoir quand comme moi tu ne fais pas de soirée, que tu ne bois pas et que tu t'entraines régulièrement, tu peux terminer avec de telles crampes alors qu'au départ rien ne le présageait. Les côtes se faisaient sans difficultés aucunes. Surentrainement? Par ailleurs dites moi Messieurs comment on fait pour s'entraîner pour tenir la distance?

Avatar de l’utilisateur
Roland
Warrior
Warrior
Messages : 1675
Enregistré le : lun. 01 oct. 2007 11:49

Re: Le bon Saint-Arnoult (10/09/2017)

Messagepar Roland » lun. 11 sept. 2017 14:24

Je pense que les crampes n'ont rien a voir avec l'entrainement ou autre , certain y sont sujets d'autre pas , moi je n'ai jamais eu de crampes entrainé ou pas , en picolant la veille ou pas , par contre je suis pas d'accord certaine cote étaient costaude pas longue mais pentue .
Pour tenir la distance demande a Dru :D :D

Avatar de l’utilisateur
lebleu
Pipelet
Pipelet
Messages : 3396
Enregistré le : dim. 16 nov. 2008 21:23
Localisation : Savigny

Re: Le bon Saint-Arnoult (10/09/2017)

Messagepar lebleu » lun. 11 sept. 2017 14:32

Riton a écrit :Par ailleurs dites moi Messieurs comment on fait pour s'entraîner pour tenir la distance?

Ben il faut faire... de la distance :mrgreen:
Blague à part, jamais trouvé mieux, c'est en forgeant qu'on devient forgeron! Simplement mon Riton, c'est comme tout, il faut faire ça progressivement et régulièrement! Après faire de la distance ça ne veut pas forcément dire faire 80 bornes tous les dimanche. D'expérience la distance que tu fais sur la semaine ça joue aussi, donc si tu roules tous les jours c'est pas mauvais non plus (le vélotaf m'a permis de me lancer très rapidement sur de longues distances). Et enfin dernière chose: rouler avec les copains, parce que ça motive lors de coups de mou et que 5h tout seul c'est long...

Pour les crampes par contre j'en ai souffert aussi pendant longtemps. Comme le dit Roland certains y sont sujet plus facilement que d'autres. Le pédalage en force et la forte transpiration pendant l'effort sont des facteurs à mon avis (Roland pédale souple et régulier, et j'ai pas souvenir de l'avoir vu suer à grosses gouttes).

Solutions pour nous zotres communs mortels:
1) Boire, boire, boire, et boire encore : la déshydratation est la première cause de crampes et de baisse des perfs en général. Mes petits camarades se moquent mais j'ai un repère : si je n'ai pas envie de pisser sur une rando c'est que je ne bois pas assez. Le mieux c'est la petite gorgée toutes les 5min. Aux ravitos, moins de cake et de chocolat, et plus d'eau ça ne pourra être que bénéfique!
2) Pour les longues distances et surtout quand il fait chaud se pose également le problème de la perte en minéraux évacués avec la transpiration. Moi je complète dans ma poche à eau avec des cachets de sels minéraux (et juste ça, pas de poudre de perlimpinpin, j'entends déjà les mauvaises langues). Il y a juste des édulcorants avec et des arômes pour faire passer le goût salé, parce que les trucs avec les différents "ose" dedans ça me donne envie de gerber, perso! Je ne fais ça que quand je prévois vraiment que ça va être trèèèèèèèèèèès long!
3) Arrêter de bourriner quand tu sens que ça tire. Et oui il faut s'écouter, et ne pas insister, le grand pignon devient alors ton ami. Dans les côtes, mouline, mouline et mouline toujours plus. Tu verras même que tu pourras faire passer tes crampes avec cette technique!

En respectant les 3 points précédents ça fait une éternité que je n'ai plus été embêté (picole la veille mise à part, là je crois qu'il n'y a pas de mystère)!
"Si je passe devant, c'est pour vous attendre" (Johann, Fontainebelleau 2015)

Avatar de l’utilisateur
dru
Warrior
Warrior
Messages : 1009
Enregistré le : sam. 12 sept. 2009 11:48

Re: Le bon Saint-Arnoult (10/09/2017)

Messagepar dru » lun. 11 sept. 2017 16:49

Salut Riton,
beaucoup de choses très justes ont déjà été dites, donc je n'y reviendrai pas.
les crampes sont liés aux acides lactiques et uriques qui restent et qui s'accumulent dans les muscles .
de façon simpliste et avec des raccourcis rapides, l'acide lactique apparaît quand tu es "en sur-régime" ou que le muscle chauffe : quand tu fais plus d'effort qu'à l'accoutumée. Tu commences à t’essouffler et avoir du mal à parler pendant l'effort.
Souvent, quand tu veux passer des caps de progression en VTT, tu veux aller plus vite, donc tu prends des braquées plus gros et tu appuies plus fort !
Forcément, ton corps n'a pas l'habitude et a du mal à évacuer les toxines des muscles .... idem pour l'intensité ou pour la durée de l'effort
donc de façon schématique, tu risqueras d'avoir des crampes plus tard la semaine prochaine si tu devais reproduire le même effort car ton corps s'habituera un peu mieux à l'effort et ainsi de suite.
et un jour (bientôt), tu grilleras la politesse au Blutounet et à Sugarman dans une montée sans la moindre crampe!
un dernier conseil : boire la veille, boire pendant, boire le lendemain (de préférence de l'eau)
cqfd
"cette fois-ci, je suis venu, j'ai pédalu, j'ai descendu du pentu et j'ai vaincu (Ritter, l'Hivernale, 2 février 2014)
"Ok les gars je suis le maillon faible :tresfache: " (Guiton, Malmontagne, 17 octobre 2016)

franky
Pattes de mouche
Pattes de mouche
Messages : 42
Enregistré le : dim. 19 mars 2017 15:10

Re: Le bon Saint-Arnoult (10/09/2017)

Messagepar franky » lun. 11 sept. 2017 19:48

mes excuses président pour ma non présence dimanche ainsi que john (nouveau du club) nous partons mardi pour notre raid moto mais présent dans 15 jours pour la prochaine !!!!!

Avatar de l’utilisateur
GuiDé
Gros mollets
Gros mollets
Messages : 597
Enregistré le : dim. 14 sept. 2014 13:02
Localisation : Quelque part...

Re: Le bon Saint-Arnoult (10/09/2017)

Messagepar GuiDé » lun. 11 sept. 2017 20:17

Picoler de la St Yorre c'est quand même pas l'extase. :cry: :lol:

Sacrée rando en tout cas ! Elle confirme mon impression de l'année dernière : de chouettes paysages, joueuse, et avec de beaux petits murs à grimper !
Au départ c'était un peu dur pour moi... Départ en trombe et jambes de bois (je démarre toujours lentement mais là j'ai quand même été inquiet les 5-6 premiers kilomètres, ça s'annonçait mal). On dira que c'est en appuyant qu'on peut lancer la machine et heureusement c'est ce qu'il s'est passé. Après avoir vu disparaitre un premier groupe de tête je me suis accroché à Cyril et Bruno, Jean-Luc pas très loin (peut-être justement parti un peu vite quand je ramais au départ pour le suivre, pour ensuite réussir à tenir, la fin a été dure si j'ai bien suivi... je me moque, c'est de bonne guerre :wink: ).
Premier ravito bien situé (il était loin l'année dernière), on s'attarde un peu et il fait frisquet d'un coup quand on repart.
Effectivement un peu plus loin on aperçoit un gars de Breuillet au sol, arrêté sur une souche et emmêlé dans son vélo. Il dit avoir entendu un grand crac et se plaint de l'épaule. On appelle le 112 (pas le 115 hein Cyril, "le Samu social bonjour" :lol: ). L'ami avec qui il roule nous a rejoint entre temps, il appelle l'orga. Devoir accompli, on repart (15 minutes plus tard, difficile de rattraper Riton-à-fond :| ^). Verdict appris à l'arrivée : clavicule cassée et entorse de la cheville.

Deuxième ravito, je vois où on est sur le parcours par rapport l'année dernière... Je préviens mes camarades que la fin risque de piquer... Ca n'a pas raté, on a retrouvé la succession de murs attendue. Je m'accroche, on se tire la bourre avec des gars de Lardy, mais il n'y a pas de miracle, quand ça monte je me fais lâcher. Dur de maintenir le rythme quand on est esseulé, mais je force, je force, j'en chie et ça tire, mais ça ne crampe pas (par contre la courbe cardiaque sur la fin elle enfle bien :roll: ). Je recolle au profit d'une halte de mes camarades pour aider un concurrent crampé.

A l'arrivée je descends du vélo un peu comme un canard. :P 17.8 de moyenne roulée m'annonce le GPS... CQFD !
Retour avec Bruno et Jean-Pierre, mon gentil chauffeur du jour.
L'après-midi a été un peu rude, le corps n'a pas trop aimé de se faire violenter comme ça. :tourne: Menfin, c'est le jeu.

Cyril
Pattes de mouche
Pattes de mouche
Messages : 35
Enregistré le : dim. 26 oct. 2014 14:30

Re: Le bon Saint-Arnoult (10/09/2017)

Messagepar Cyril » lun. 11 sept. 2017 21:28

Très belle rando, effectivement je ne sais pas ce qu'on avait ce matin, mais nous sommes partie sur un rythme rapide pour jamais ralentir (peut être la confiance du 70kms et 2000 de D+ du weekend dernier) on arrive très rapidement au 1er ravito ou Gaétan fait des propositions étranges à Riton :) avant qu'ils repartent tous les 2, après un ravitaillement assez long nous repartons avec Jean Luc, quelques kilomètres après le ravito nous arrivons dans une portion entre forêt et champs ou nous trouvons le gars de breuillet encore les pedales clipsés et bloqué sans pouvoir bouger, Bruno le dégage, pendant que j'appelle le samu social :) bref comme il avait déjà un logement je me rabats sur les pompiers, après nous avoir localisé et donné le numéro d'un autre vététiste de breuillet nous repartons, le temps de se remettre dans le rythme et c'est reparti jusqu'à 2 kms de l'arrivé ou un participant s'effondre devant nous pris de crampes dans un petit single en légère monté, Bruno lui donne un petit coup de main puis nous repartons vers l'arrivée. Bref une belle matinée de vtt, bravo à Guidé qui a parfois serré les dents, mais qui n'a jamais vraiment décroché.


Retourner vers « Comptes rendus des randos »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invités