Ride the Morvan 23/07/2017

Les comptes rendus des randonnées auxquelles nous avons participé.
Réponses désormais ouvertes à tous.
yann
Bourrineur
Bourrineur
Messages : 463
Enregistré le : sam. 31 août 2013 13:49
Localisation : Massy

Ride The Morvan, 23/07/2017

Messagepar yann » lun. 24 juil. 2017 10:46

Nous étions 3 partant pour cette rando "Ride the morvan" : Guidé, Guibo et moi.
Guidé et Guibo ont covoituré jusqu'à Saulieu (2h30 de route) samedi fin d'après midi tant dis que j’étais partis en début d'après midi avec ma compagne.
On se retrouve tous le soir pour prendre prendre le pot et le restaurant traditionnel de la veille.

Saulieu est un village étrange, il y a environ 2800 habitants mais au moins 5 hôtels et beaucoup de restaurants de prix assez cher, au minimum 20 euros.
En fait avant l'A6 le village était traversé par une nationale sur laquelle beaucoup de monde passé et Saulieu était alors une ville étape.
Il y a aussi un hôtel de luxe et restaurant gastronomique : Bernard Loiseau.

Notre hôtel de la poste n'avait rien à voir avec ca: literie grinçante et salle de bain vieillotte.
C'est pas la bonne adresse à retenir pour l'année prochaine.

La veille il a plu entre Paris et Saulieu mais Saulieu semble épargné.
A 8h on est au inscription, très bien géré et on a en cadeau une petite bière du coin.
8h30 départ général avec a vue d'oeil 200 vtt. Il est possible de partir libre après jusqu'à 9h30.
Au total il y aura environ 700 participants de ce que j'ai compris.
Avec ce départ général on ne sera pas gêné sur les parcours mais on sera toujours entouré de vttiste sur tout le parcours de 67km.

Après 5km de plat, on arrive prés d'un étang et on roule sur plusieurs ponts fait de 2 planches parallèle.
On joue les équilibristes mais on ne les passe pas tous sur le vélo car certaines sembles glissantes ou défoncés ou une planche se soulève.

Les montées commencent et il y en aura beaucoup beaucoup.
Elles sont assez pentus et techniquement bonnes avec des racines et des gros cailloux.
Toutes se montent sauf une après le second ravito qui est longue, raide et complétement défoncé de pierres.

On arrive sur les premières flaques d'eau qui grossissent au fur et à mesure, jusqu’à la piscine.
On sait qu'on ne sortira pas propre.
Pas le choix on passe avec les pieds dans l'eau, ça sera 2 fois le cas, en début et fin de parcours.
A retenir qu'il y a des sources et donc toujours des passages humides.
Ca nous a très peu gêné ce dimanche mais il faut pas y aller suite à une période de pluie car ça sera super boueux.

Guidé a du mal à suivre notre rythme dès les premières montées, on reste avec lui jusqu'au premier ravito.
Mais après on s'envole, il y a encore 50km de monté à faire.

Les descentes sont super et très variés : single track, chemin rapide et même enduro.
Notre passage au bois noir aura bien servie sur une des descentes défoncés et parsemé de pierres jusqu'à une rivière.
Lebleu et surtout Roland se seraient éclaté sur une descente tout en zig et zag tracé pour de l'enduro avec des virages relevé et en épingles tous les 10 mètres.
On a fait au moins 30 de ces virages, j'aurai bien aimé avoir un descendeur devant moi pour apprendre à déraper dans ces virages.

Il y a plein de single track en devers, on voit que les organisateurs ont ouvert des passages à travers les fougères et arbustes.
C'est un régal, ca serpente, c technique et physique.
Je pense qu'on prend 1/4 de parcours officiel labellisé et donc grand publique, le reste c'est hors circuit.
Les chemins en foret sont moelleux hormis beaucoup de descentes parsemés de pierres.
Il y a peu de passages sur route donc on roule tout en foret.

Les ravitos ressemblent à ceux des ravitos de la région parisienne voir moins fournis, donc pas de spécialité local.
Le passage entre les ravitos 2 et 3 fut difficile pour beaucoup, Guibo était au bout de sa vie et Guidé nous dis avoir aussi souffert.
Moi j'étais en pleine forme jusqu'au km 50 et j'ai profité pleinement des parcours.

On en prend pleins les yeux, on passe à travers les chemins de sapins qui sont immenses et bien alignés.
Entre les arbres, c un tapis vert, un green pour golfeur.
Les petits étangs sont au calme avec des beaux gites autours.
Y a pas un bruit hormis nos dérailleurs qui cuinnent.

J'avais l'impression d'être sur la Maisse, c'était balaise physiquement et techniquement mais en plus long.
Je pense que la Maisse qui est 3 semaines avant est une bonne préparation, faut pouvoir la finir avant d’espérer venir faire le grand parcours de la rando du Morvan.

L'ambiance est bonne avec les autres vttistes qui sont d'un très bon niveau, j'ai l'impression qu'on finit dans les derniers.
Le balisage est super avec de grosses pancartes jaunes bien visible, on ne s'est jamais perdu ni hésité.

On arrive vers 14h20 et Guidé peu de temps après avec 67km et D1700+.
Le repas a réservé à l'avance était correct.
Moi j'avais pas réservé et j'ai pris un merguez frite.
Il y avait des jets d'eau correct et des douches communes dispo au stade.

C'est une très bonne rando à refaire volontiers, d'autant que le cadre change complétement de nos randos.
A condition d'avoir de bonnes jambes et qu'il n'est pas plu les jours d'avant car ca sera alors l'enfer, pas loin d'une GTL.

Avatar de l’utilisateur
GuiDé
Gros mollets
Gros mollets
Messages : 747
Enregistré le : dim. 14 sept. 2014 13:02
Localisation : Quelque part...

Ride the Morvan 23/07/2017

Messagepar GuiDé » lun. 24 juil. 2017 10:49

Quelle rando !
Guillaume B et moi sommes partis samedi en fin d'après-midi. Trajet en grande partie sous la pluie... mais l'arrivée dans le Morvan s'étant faite au sec, nous espérions que la météo se maintienne le lendemain (elle annonçait une matinée grise et des risques de pluie à partie de midi).
On se retrouve avec Yann et sa dame, petit apéro puis resto, pas très sportif mai bon... :roll:
On passera sur l'hôtel, passable justement, pas une grande trouvaille...

Le lendemain petit déj à 7h30, pas très matinal, mais les pré-inscrits avaient rdv à 8h au stade, 8h30 pour les non-inscrits comme Yann. Un peu tardif, c'est le seul petit hic notable de l'orga.
On récupère notre "welcome bag" avec une bière régionale (ouais encore pas très sportif :P ) qu'on retourne poser à la voiture, le temps que Yann s'inscrive.

Départ groupé à 8h30, de fait quelques bouchons au début sur des petits ponts de bois dans un fâcheux état, mais cela se décante assez vite vu qu'il n'y a pas trop de monde. A priori ~7-800 participants en tout.

Je tiens le rythme de mes deux compères (ou ils tiennent le mien ^^) jusqu'au premier ravito, mais la côte suivante aura raison de moi. Le reste de la rando se fera pour moi en solo et comme il y a pas trop de monde (encore moins sur le 67), c'est l'occasion de profiter du calme de la belle nature du Morvan.
*Mémo d’histoire perso* : à la base je suis Bourguignon, pas Parisien. :!:
Le parcours est bien tracé, on passe par quelques coins connus (lac de Saint-Agnan, les bords de la Cure...), on profite de la forêt et des cours d'eau, la carte-postale morvandelle est bien là.
C'est après le second ravito qu'on entre dans le dur de la boucle du 67. Une partie plus Iron the Morvan que Ride the Morvan : on se prend 600 de d+ en 10km ! :diablotin: En fait ça monte et on a l'impression que ça ne s'arrête jamais. C'est dur et ça fait mal aux jambes et à la tête... mais c'est aussi une satisfaction de gagner le combat :D . Entre deux on profite de belles descentes, dont un passage sur la piste de descente de la forêt de Breuil. Une série d'épingles sèches tracées dans la pente, avec quelques protections type descente à ski. Arrivé en haut ça en jette... et puis finalement tout se passe avec lucidité.
C'est aussi ça le super côté de ce parcours, c'est dur, mais on passe quasiment tout : montées, descentes, technique (hormis la montée après le R2, quasiment de l'escalade dans les cailloux, c'est la seule où il faudra porter).
Le R3 est salvateur, après c'est quasiment tout plat sur les 20 derniers km, avec encore un dernier ravito à 7km de l'arrivée. Là aussi, saluons la présence de 4 ravitos pas hyper variés mais bien fournis ! Bref, plat mais joueur. Étonnement les jambes sont encore là, voire plus que là, alors c'est l'occasion de bien appuyer dans les derniers singles.

Mon premier objectif était de faire moins de 6 heures, donc arriver à 14h30. On va dire que le contrat a été rempli avec un passage de ligne à 14h32. Le second était de me faire prendre moins d'une heure par mes compères... qui sont en fait arrivés 10 minutes avant moi. :o
J'avais réservé les repas à l’arrivée. Entrée, formage, dessert, cochon à la broche, bière, de quoi se remettre de toutes ces émotions !
Douchage du vélo et des bonhommes, on a repris la route à 16h15 et rejoint la région parisienne... avec un peu de pluie. Parce que oui, en fait à midi le soleil c'est levé, donc malgré une averse de 5 minutes on a eu une météo clémente et une température quasi idéale.

Bilan en quelques chiffres : 67km, 1600d+, 6h... ma toute nouvelle ceinture me donne un 162bpm de moyenne (mon pauvre petit cœur...).
Bilan d'orga : bien géré, bons ravitos, fléchage et rubalise nickel (bien anticipé !), super accueil.
Bilan humain : une super rando et un agréable week-end. Il y aurait de quoi faire une belle sortie province ! Rassurez-vous il y avait un 36 et un 47 tout à fait praticables.

Photos : http://www.vttyvette.fr/galery/index.php?/category/510

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
El Presidente
Warrior
Warrior
Messages : 1444
Enregistré le : lun. 01 oct. 2007 22:50
Localisation : Morangis

Re: Ride the Morvan 23/07/2017

Messagepar El Presidente » lun. 24 juil. 2017 22:07

Merci pour ces 2 comptes-rendus détaillés à 3 minutes d'intervalle. En effet, une rando à cocher pour 2018 ? Mais 1600 de D+, il faut quand même le faire... Bravo à tous les trois !


Retourner vers « Comptes rendus des randos »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité